Vers une définition de l’Intelligence Stratégique …

26 avril 2012 at 16:31 1 commentaire

I. Définition Officielle de l’Intelligence Stratégique du Pentagone :

D’après le site officiel de la CIA (http://www.cia.gov), le Pentagone définit l’intelligence stratégique, comme suit :  » Intelligence that is required for the formulation of strategy, policy, and military plans and operations at national and international levels « , c’est à dire :  » Intelligence nécessaire pour la formulation de la stratégie, de la politique, des plans militaire et des opérations aux niveaux national et international « .

Cette vague définition ne pércise ni les outils, ni les attendus de cette intelligence !

II. Définition proposée par l’ASE (Agence « Belge » de Stimulation Economique :

Sur son site officiel (http://www.intelligencestrategique.be), l’ASE définit l’Intelligence Stratégique comme étant :
 » Une démarche managériale intégrée de maîtrise et de protection de l’information stratégique pertinente,
• dont l’objectif final est de permettre de se développer et d’innover
• en construisant un avantage distinctif et compétitif durable.
Cette définition englobe trois éléments :
• La veille stratégique
• La protection de l’information
• L’utilisation de l’information dans des opérations d’influence « .

Cette définition est plus proche des définitions de l’intelligence économique. Or, par rapport à cette dernière, l’intelligence stratégique apparaîtrait comme une catégorie plus vaste incluant le renseignement militaire, diplomatique, géostratégique, politique, etc, susceptible, par exemple d’intéresser un État. A priori, tout ce qui concerne l’intelligence économique peut faire partie de l’intelligence stratégique. (http://www.huyghe.fr)

III. Approche de définition de l’Intelligence Stratégique dans le cadre d’une Organisation :

C’est l’Intelligence capable de créer une synergie entre trois activités qui permettent aux organisations d’être innovantes, plus compétitives et d’assurer leur perenité par :
1. la surveillance de son environnement externe (Intelligence Economique),
2. la surveillance des changements internes qu’elles doivent opérer (Knowledge Management),
3. la mise en palce des stratégies adéquates afin de prétendre à des décisions pertinentes au temps opportun (en usant des outis de Business Intelligence).

Publicités

Entry filed under: Intelligence Stratégique.

La dimension humaine ou le catalyseur de la synergie du triptyque : KM, IE et BI Comment réduire les risques des décisions stratégiques dans de nouveaux environnements concurrentiels ? : cas des Entreprises Publiques Algériennes

Un commentaire



%d blogueurs aiment cette page :